• Leon Neimad / Sale Temps pour les Hommes Heureux
    Leon Neimad / Neimad Leon : recto-verso ... y a du vent ... aux abris ! à Regnéville-sur-Mer

Peut-être :

LEON NEIMAD : Peut-être ( avec Charles BAUDELAIRE )

Paroles :

Introduction : « Bohémiens en voyage », Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire.

On a vu des lauriers en peine de mal-être
Du foin, du vin gâté revenir d’un soir peut-être
Dans ces petits cailloux où volent d’autres galaxies
C’est ta vie où ma vie ça change comme de chemise

On connaît désormais les phrases qui apaisent
Les mots qui vivent ensemble pour un soir peut-être
Les silences qui reposent le temps de laisser dire
Faites c’que vous voulez, on pourra plus partir

On a appris des histoires, des contes, des poésies
Même si on a grandit, je m’en souviens peut-être
La sonnerie de la cour, rangés deux à deux
Il reste des stigmates, des odeurs, des croches pattes

On connaît désormais les phrases qui apaisent
Les mots qui vivent ensemble pour un soir peut-être
Les silences qui reposent le temps de laisser dire
Faites c’que vous voulez, on pourra plus partir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.