• Juste une Promenade du Port, à Caen
    Juste une Promenade du Port, à Caen

La grande île :

LEON NEIMAD : La grande île

« Redessiner le sable et la marée … »

Paroles :

Partir encore, et tout laisser
Profiter du temps qu’il nous reste
Un été dédié à cette affaire
A Chausey et cette vue sur l’amer

Je pourrais sans doute tout répéter
Des heures durant tout un été
A te rendre sourde, a te rendre usée
User sur mes lèvres rien qu’à cette idées

Une parole, en silence, puis tout laisser
Ta parole en silence tant répétée
Cet air dans ton regard tout un hiver
Ce retour en enfance devant la mer

J’aimerais, j’aimerais, j’aimerais…

Redessiner le sable et la marée
ton territoire en rouge plutôt foncé
Le teinter d’amour , putain d’été
D’un peu d’humanité,

Partir encore puis tout laisser
Profiter du temps qu’il nous reste
Un été dédié à cette affaire
A Chausey et cette vue sur l’amer

Je pourrais sans doute tout répéter
Des heures durant tout un été
A te rendre sourde, a te rendre usée
User sur mes lèvres rien qu’à cette idées

J’aimerais, j’aimerais, j’aimerais…

Une parole, en silence, puis tout laisser
Ta parole en silence tant répétée
Cet air dans ton regard tout un hiver
Ce retour en enfance devant la mer

Ce retour en enfance devant la mer
Devant la mer  ,…La mer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *