Février :

LEON NEIMAD : Février

Paroles :

Te souviens-tu encore du mois de février
Ils dansaient tous les temps de petits pas légers
La salsa dans le noir et baisers tamisés
Je n’voulais pas danser et me suis mis à boire
Mais aigri de te voir te déhancher lentement
J’ai arrêté de boire et me suis mis à danser

Quelques mots se touchent
Quelques phrase s’en mêlent
Si ce soir la nuit dément
Calmer le cœur de ces battements (x2)

Te souviens-tu encore des grandes chevauchées
Sur deux roues exaltant la vitesse de ta peau
Dans un premier instant stabilisant l’erreur
J’ai viré ce matin les bulles de mon bateau
Puis virent le souvenir de tes gants rongés
J’ai quitté mon radeau pour respirer ta peau

Quelques mots se touchent
Quelques phrase s’en mêlent
Si ce soir la nuit dément
Calmer le cœur de ces battements (x2)

Te souviens tu encore du mois de février
Des musiciens de jazz, les sorties du lycée
Les sonates de Piano, les lettres tamisées,
Les cafés pleins du port, la haute folie encore
Les cinémas de jour, les été les détours
Les soirées cabaret, ta main la mienne posée
Rue écuyère encore, conservatoire d’abord
Rue du grand parc tribord et revenir bâbord
et revenir bâbord

Quelques mots se touchent
Quelques phrase s’en mêlent
Si ce soir la nuit dément
Calmer le cœur de ces battements (x4)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.