Comme un Dimanche :

LEON NEIMAD : Comme un Dimanche

Paroles :

Ça s’passe comme un Dimanche
Un lendemain de fête une longue transition
On avale les remords sans les mâcher
La foudre de la veille, 17h48
D’un sourire presqu’inoffensif
Tu laisse échapper un bonjour

September twelve, ninety, ninteen, nine

Tu n’en dis pas plus
Ce serait trop
Le risque de te trahir, de rougir,
De mentir encore une fois
Place du Théâtre, quelle pièce que tu joues
Fermez le rideau ! Videz la salle !
Partez-tous !

September twelve, ninety, ninteen, nine

J’attendrai la sortie de ta loge
Encore un jour, une heure, une minute
Histoire d’un dernier frisson
J’attendrai la sortie de ta loge
Encore un jour, une heure, une minute
Histoire d’un dernier frisson, une dernière douleur toujours présente

September twelve, ninety, ninteen, ninety nine

Ça s’passe comme un Dimanche
Un lendemain de fête une longue transition
On avale les remords sans les mâcher

Ça s’passe comme un Dimanche (x4)

September twelve, ninety, ninteen, nine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.