Belga sans filtre :

Avec la participation de Benoît Poelvoorde.

LEON NEIMAD : Belga sans filtre ( avec Benoît Poelvoorde )

« Il faut qu’il y’ait encore des vieux dans les cafés … Les plus beaux cafés c’est quand y’a encore des vieux … » (Benoît Poelvoorde)

Paroles :

Un matin à Bruxelles regardant par la fenêtre
Ma voiture disparue, le ciel me tombe sur la tête J’m’inquiète
Un matin à Bruxelles c’est l’midi chez la police
Peugeot, amende, fourrière, sale erreur de justice J’m’énerve

Un matin à Bruxelles, une terrasse très banale
Ma bière artisanale, une belga la minute J’me calme
Un matin à Bruxelles la nuit s’attache à moi
Elle est chiante, elle est belle, tout son corps dans mes bras J’suis bien

Et l’on se perd, plus rien nous fait peur
Et l’on se veut
Dans ta ville, c’est déjà un peu ailleurs

Sur le toit de Bruxelles c’est là qu’on s’enlaçaient
S’picorer, se baiser, dévoilant nos pensées Osées
Sur le toit de Bruxelles on se laissait aller
Sur quatre temps s’enivrer, les étoiles de l’Europe Ça berce

Sur le toit de Bruxelles y’avait des peupliers
Qui dansaient, qui dansaient sur les clicks incessants Des trams
Sur le toit de Bruxelles y’avait plus d’confusion
De questions sans réponse, un tango ou une valse Sans drame

Et l’on se perd, plus rien nous fait peur
Et l’on se veut
Dans ta ville, c’est déjà un peu ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.